3371 - Single_lajmi | Ministria e Puneve te Jashtme
MPJ
  • SHARE
  • PRINT

Shyqri Gjurkaj et Naim Spahiu dans le cadre de l'exposition " Monolog 3 " en Suède

Prishtina, le 26 janvier 2018 - Deux artistes albanais, Naim Spahiu et Shyqri Gjurkaj, font partie de l'exposition internationale " Monolog 3 ", qui a été inaugurée à Vaksio en Suède. Naim Spahiu a exposé " Les nageurs de l'époque ", un tableau de format 100 x 70 centimètres, tandis que Gjurkaj a exposé " Les traces dans le temps et l'espace ".

Gjurkaj pour Koha.net a déclaré que cette exposition est le résultat de rencontres lors de symposiums différent, et l'idée est de continuer la coopération au-delà de ces symposiums. " L'exposition est un résultat de rencontres dans divers symposiums avec des artistes du monde entier. L'idée est de continuer la coopération même après les symposiums ", a déclaré Gjurkaj. Il a ensuite ajouté qu'il s'agit d'une exposition mobile, ce qui signifie qu'elle va se déplacer dans de différents pays, et après la Suède, ces œuvres seront exposées en Allemagne. " L'exposition est mobile, ce qui signifie qu'elle se rendra dans d'autres endroits d'où viennent les artistes. C'est pour la troisième fois qu'elle a été ouverte, tandis que la prochaine exposition s'ouvrira en Allemagne ", a-t-il déclaré. Il n'a pas exclu l'ouverture de l'exposition au Kosovo, mais un obstacle majeur, selon lui, est le transport dû aux douanes. Mis à part Gjakaj et Spahiu, des artistes de différents pays du monde ont participé à cette exposition: Hristina Zafirovska (Macédoine), Igor Modrić (Croatie), Andreas Pytlik (Allemagne), Jane Mikulajecz (Danemark), Kamer Batioglu (Turquie), Admir Mujkic (Bosnie), Ola Gieraga (Pologne), Poul Brasch (Danemark), Anna Zadros (Pologne), Giorgio Piccaia (Italie), Sung Heum Kim (Corée du Sud). Il est dit dans le concept de cette exposition écrite par Anna Zadros et Ola Gieraga que les artistes font connaissance dans les réunions en cours dans des ateliers ou des projets artistiques. " Chaque artiste vient à ces réunions et chacun nous parle avec un monologue de forme et d'expression, mais ce qui nous unit c'est l'art et la passion pour ce que nous faisons. Les artistes sont inspirés par la diversité et l'individualité et nous redécouvrons nous-mêmes et les sentiments qui sont le noyau de notre art. Nos courtes réunions existent en nous pour toujours, dans le passé, dans le présent et dans le futur. Un écho sans fin ", écrit Zadros et Gieraga.

Source: http: //www.koha.net/kulture/71621/shyqri-gjurkaj-e-naim-spahiu-pjese-e-ekspozites-monolog-3-ne-suedi/  

 
 

Foto Galeria