4531 - Single_lajmi | Ministria e Puneve te Jashtme
MPJ
  • SHARE
  • PRINT

Gërvalla à Bruxelles fait appel l'OTAN et l'UE à empêcher une agression nationaliste dans les Balkans

Bruxelles, le 15 novembre 2021 – La ministre des Affaires Etrangères et de la Diaspora Mme. Donika Gërvalla, a participé aujourd'hui au panel de discussion sur l'avenir de l'Europe - La perspective et la contribution des Balkans Occidentaux, à Bruxelles, organisé par Mme. Federica Mogherini, Recteur du Collège d'Europe.

Les ministres des Affaires étrangères des Balkans Occidentaux, la vice-présidente de la Commission européenne, Mme Dubravka Šuica et M. Gašper Dovžan, secrétaire d'État aux Affaires Etrangères de la Slovénie, qui exerce la présidence du Conseil de l'Union européenne.

Dans son discours, la cheffe de la diplomatie du Kosovo a souligné que les problèmes de sécurité auxquels sont confrontés les Balkans Occidentaux sont similaires à ceux de l'UE. Bien que les Balkans Occidentaux soient entourés de toutes parts par le territoire de l'UE, cependant, elle a dit que l'influence des troisièmes acteurs est également fortement présente.

" Depuis les années 1990, le mot guerre n'a jamais été aussi présent et répandu dans les Balkans, avec une telle intensité. Nous sommes donc réunis aujourd'hui à un moment crucial. Je voudrais surtout appeler nos collègues qui représentent les États membres l'OTAN et de l'UE à faire tout ce qu'ils peuvent, et tout ce qui est nécessaire, pour empêcher que cette dangereuse résurgence d'agression nationaliste ne se transforme en conflit et en guerre dans toute la région ", a déclaré Gervalla.

La ministre Gërvalla a évoqué les derniers développements au Kosovo et les menaces ouvertes de la Serbie il y a quelques semaines concernant l'établissement d'une réciprocité par le Kosovo pour les plaques d'immatriculation des véhicules.

" Ne continuons pas, s'il vous plaît, à prétendre qu'il ne se passe rien dans les Balkans, avec l'agression de la Serbie contre les pays voisins contre la Bosnie, le Monténégro et le Kosovo. Ils se sentent encouragés par ces actions, voyant une UE qui tolère des comportements encore plus agressifs et n'a pas le courage ou la conduite d'appeler ce comportement par son nom : une agression qui n'est plus cachée, une agression ouverte de la Serbie, avec le soutien agressif de la Russie ", a déclaré entre autres Gërvalla.

Il a en outre souligné que la Russie a fait d'importants investissements politiques et militaires dans les Balkans.

" Nous avons le défi devant nous : soit nous, les européens, qui croyons à l'État de droit et à nos principes pour l'ordre international, augmentons considérablement nos efforts et prévenons la guerre ou la destruction ; Ou l'Europe peut déclarer sa capitulation en tant qu'acteur sérieux de l'ordre mondial pour ce siècle ", a-t-elle souligné.

Par conséquent, la ministre Gërvalla a souligné que les pays des Balkans Occidentaux peuvent contribuer à l'avenir de l'Europe. Une UE stable qui embrasse les valeurs démocratiques, promeut la stabilité et cherche à s'élargir dans les Balkans occidentaux a souligné qu'il s'agit d'une condition préalable à une Europe stable et prospère. " L'avenir de l'Europe doit rester ouvert à l'élargissement ", a ajouté Gërvalla.

Foto Galeria